Un projet pour l’environnement

Un projet pour l’environnement

SUIVEZ-NOUS

La démarche environnementale constitue la première raison du transfert de l’aéroport Nantes-Atlantique à Notre-Dame des Landes. Dès l’origine, l’amélioration de la qualité de vie des habitants et la préservation de l’environnement ont été les clés de la démarche.  

 

 

La fermeture de Nantes-Atlantique pour mettre fin aux nuisances sonores

survol ville 7_par_WilliamJezequel_16

 

 

Le transfert de l’aéroport Nantes-Atlantique vers le site de Notre-Dame des Landes c’est d’abord la fermeture d’un aéroport ancien et contraint par son environnement dont les contraintes de réaménagement sont impossibles au regard notamment des nuisances sonores pesant sur les habitants de l’agglomération nantaise avec une piste dans l’axe du centre ville. Le transfert permettra ainsi de libérer 42.000 personnes des nuisances sonores dont plusieurs études ont révélé les conséquences très néfastes. Selon la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC – Ministère du développement durable), elles toucheraient plus de 80 000 nantais en 2050 (http://www.developpement-durable.gouv.fr/aeroport-notre-dame-des-landes#e2).

 

Plan d’exposition au bruit de l’aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame des Landes

 

 

 

Une densification de l’agglomération

Grâce à la suppression du Plan d’Exposition au Bruit sur l’agglomération nantaise, 6000 nouveaux logements vont pouvoir être construits sur des zones auparavant contraintes et permettre la localisation de 15.000 personnes au cœur de l’agglomération pour une surface foncière 2 fois moindre qu’en 2eme couronne.

 

 

La protection du Lac de Grand-Lieu

Ce transfert permettra de mettre fin au survol à basse altitude du lac de Grand Lieu par plus de 50 % des atterrissages et des décollages. D’après le Conservatoire du Littoral, situé « sur l’une des principales voies de migration, cette zone humide est reconnue d’importance internationale (Site Ramsar, Site Classé, Natura 2000, Réserve Naturelle Nationale…). Ce site est aussi la deuxième réserve ornithologique au niveau national. Ainsi, 270 espèces d’oiseaux y ont été répertoriées. 19 espèces de reptiles et amphibiens, 30 espèces de poissons ainsi que 8 plantes protégées au niveau international ont été inventoriées sur ce site ».

L’augmentation du trafic aérien sur l’aéroport Nantes-Atlantique mitoyen de ce patrimoine naturel d’exception et l’extension de l’aéroport et de la piste, nécessitant de s’étendre vers la zone Natura 2000, qui en découleraient seraient rendues impossibles au vu des procédures règlementaires européennes  

 

aéroport Nantes Atlantique - ®V.Joncheray_J.Gazeau_2012

 

Un aéroport exemplaire sur le plan environnemental

L’Aéroport du Grand Ouest bénéficiera des dernières techniques de construction et sera le 1er aéroport HQE en France. Il permettra ainsi de diviser par 3 la consommation énergétique par passager par rapport à l’actuel aéroport grâce à des procédés et des matériaux innovants prévus dès la conception et la construction.

 

aerogare_Aéroport du Grand Ouest

 

 

Deux pistes pour réduire l’impact environnemental du nouvel aéroport

La conception du futur aéroport va permettre de réduire la pollution liée aux décollages et atterrissages en réduisant les temps de roulage des avions sur la plateforme, notamment grâce à la possibilité d’exploiter deux pistes simultanément. Ces 2 pistes permettront également d’éviter le survol des zones urbaines et de réduire les nuisances sonores qui ne concerneront plus que 900 personnes contre 42 000 actuellement dans l’agglomération nantaise. Le positionnement de la plateforme et de ces deux pistes permettront également de réduire considérablement le temps d’attente des avions pour l’atterrissage ou le décollage évitant ainsi de bruler inutilement des milliers de litres de kérosène comme c’est parfois le cas aujourd’hui à Nantes-Atlantique.

 

 

Plan d’exposition au bruit de l’aéroport de Nantes

 

carte du plan exposition au bruit aéroport Nantes Atlantique  Nantes

 

2 pistes à l'Aéroport du grand Ouest

 

 

Le respect de l’environnement toujours validé par la justice

Les collectivités territoriales, aux côtés de l’Etat et du concessionnaire ont toujours veillé à ce que le projet soit réalisé dans le strict respect de la réglementation et du droit national et européen, notamment sur le plan environnemental. C’est ainsi que le Tribunal administratif a validé le 17 juillet 2015 les arrêtés préfectoraux loi sur l’eau et espèces protégées autorisant les travaux, et la Cour administrative d’appel a confirmé ce jugement le 14 novembre 2016. Celle-ci soulignait notamment que « les dérogations sollicitées ne nuisent pas au maintien dans un état de conservation favorable des populations d’espèces protégées concernées dans leur aire de répartition naturelle compte-tenu des mesures d’évitement, de réduction et de compensation proposées dans les dossiers de demandes de dérogation qui sont suffisamment motivés » contrairement à ce qui est parfois soutenu.

 

 

L’Europe a confirmé la parfaite conformité du projet avec la réglementation

Le 17 septembre 2013 lors de la commission des pétitions saisie notamment par les associations opposées au transfert, le représentant de la Direction de l’environnement à Bruxelles a validé le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre Dame des Landes en constatant :

  • « sur la loi sur l’eau, sur les directives habitat ou sur les espèces protégées,qu’aucune infraction de l’État français n’avait été constatée.
  • sur lerespect des législations réglementaires européennes et une évaluation jugée satisfaisante des mesures de compensation.
  • Le site, situé endehors de toute zone Natura 2000, abrite des espèces protégées mais qui sont présentes dans beaucoup d’autres endroits en France. Ces espèces seront déplacées avant les travaux qui ne porteront donc pas atteinte à leur survie ».

 

Le 26 avril dernier, la commission européenne a d’ailleurs classé la procédure de précontentieux avec la France confirmant qu’au regard de l’ensemble des éléments fournis par l’Etat et les collectivités locales y compris sur les projets connexes, le transfert de l’aéroport Nantes-Atlantique sur le site de Notre dame des Landes respectait parfaitement la réglementation européenne sur le plan environnemental.

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest