Les agriculteurs accompagnés

Les agriculteurs accompagnés

SUIVEZ-NOUS

Depuis la période des années 70 au cours de laquelle le Conseil Général de Loire-Atlantique a acheté les terres au fur et à mesure qu’elles se libéraient, 80% d’entre elles ont été acquis à l’amiable.

 

Sur les 260 occupants au total impactés par l’implantation, seuls 23 occupants dont 4 agriculteurs refusent la négociation à l’amiable où les propositions de relocalisation qui leur ont été faites. 

 

Concernant les agriculteurs, 40 étaient concernés par le projet, et parmi eux 32 ont accepté une négociation à l’amiable dans le cadre d’un accompagnement et d’un protocole signé avec la Chambre d’Agriculture. 4 sont partis en retraite ou ont arrêté leur activité et seuls 4 continuent de s’opposer au projet malgré les propositions de relocalisation. 5 jeunes agriculteurs se sont également installés à proximité de la zone.

 

L’ensemble des agriculteurs qui le souhaitaient ont ainsi été bien accompagnés et indemnisés, la plupart ayant pu continuer à exploiter les terres rachetées  par le Conseil Général en attendant leur relocalisation.

 

Chaque fois, le concessionnaire a été condamné à verser des indemnités sur la base d’une valeur à neuf de l’exploitation, permettant ainsi aux agriculteurs de reconstruire une exploitation.

 

Enfin, l’emploi agricole a été préservé grâce à la mise en place d’un Périmètre de protection des Espaces Agricoles Naturels de 17000 ha (3 fois la ville de Nantes, 130 fois la surface artificialisée) entre l’agglomération nantaise et le site de l’aéroport. 

 

PEAN des trois vallées : Périmètre de protection des Espaces Agricoles Naturels

Périmètre de protection des Espaces Agricoles Naturels

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest