Transports : l’Aéroport du Grand-Ouest comme modèle en Europe

Transports : l’Aéroport du Grand-Ouest comme modèle en Europe

SUIVEZ-NOUS

Publié le 27 septembre 2013

En cohérence avec les principes du Livre blanc des Transports de la Commission

Travel the world clouds concept: Europe

 

L’Aéroport du Grand-Ouest (AGO) s’inscrit en cohérence avec les dernières recommandations de la Commission européenne : Développement d’une politique globale de transports multimodaux, renforcée par d’importants volets économiques (implantations d’entreprises, créations d’emplois, développement d’une agriculture durable, protection de l’environnement, promotion du tourisme…), environnementaux (bâtiments aux normes les plus modernes, protection des zones humides…) et la promotion de la qualité de vie ( réduction des nuisances sonores, forte mobilité régionale).

 

Des transports efficaces pour s’intégrer dans la croissance mondiale

Dans son Livre Blanc de 2011, ouvrage de référence de la politique européenne des transports, la Commission estime que « la mobilité est essentielle pour le marché intérieur et pour la qualité de vie des Européens, qui peuvent jouir de leur possibilité de se déplacer librement. Les transports permettent la croissance économique et la création d’emplois (1)».

 

« La prospérité future de notre continent dépendra de la capacité de chacune de ses régions à rester intégrée dans l’économie mondiale, pleinement et de manière compétitive. L’existence de transports efficaces est cruciale pour y parvenir ». Un objectif réaffirmé dans la stratégie de croissance Europe 2020 de l’Union Européenne qui prévoit notamment « d’investir dans des liaisons transfrontalières stratégiques. » (2)

 

Or, comme le rappelle Alain MUSTIERE, président de l’association citoyenne Des Ailes pour l’Ouest (3), « l’Ouest a l’urgente nécessité de se doter d’un équipement rapprochant le tissu économique du reste de l’Europe. Troisième région économique et industrielle de France, les Pays-de-Loire ont besoin de consolider leur position ».

 

En anticipant la poursuite de la croissance du trafic aérien, témoin s’il en faut du dynamisme de l’Ouest de la France, le développement de l’Aéroport du Grand-Ouest s’inscrit dans les recommandations du libre Blanc : il permettra de fait la mise en relation jusqu’à la Vendée, des différents moyens de transports collectifs – aérien, ferroviaire, routier et maritime – tous convergeant vers la zone aéroportuaire.

 

Optimiser les transports : en premier lieu les aéroports

De plus, le Livre Blanc souligne que « pour parvenir à transformer les transports en profondeur, il faut pouvoir s’appuyer sur un réseau adéquat et l’utiliser de manière plus rationnelle » (…) « La capacité des aéroports doit être optimisée et, le cas échéant, développée pour faire face à la demande croissante de déplacements à destination et en provenance de pays tiers et de régions européennes mal reliées ».

 

Des aéroports durables

Enfin, en favorisant l’arrivée des avions de ligne moins gourmands en carburants et recourant à des constructions respectant les dernières normes environnementales, les concepteurs du futur aéroport avaient intégré depuis longtemps l’enjeu écologique souhaité par l’Europe. « Le secteur aéronautique de l’UE, estime-t-elle, devrait devenir le chef de file en matière d’utilisation de carburants pauvres en carbone ».

 

A ce sujet, l’Etat et les élus ont initié un dialogue continu avec les autorités européennes pour les informer des mesures prises pour protéger l’environnement. Saisies par différentes associations (favorables ou non à l’aéroport), la Commission européenne a d’ailleurs pris acte le 17 septembre 2013 des dispositions prises et a estimé qu’à ce stade que l’aéroport du Grand Ouest était en conformité avec le droit européen.

Selon Jacques Auxiette, Président du Syndicat Mixte Aéroportuaire, « l’aéroport du Grand-Ouest traduit une vision ouverte de l’avenir et porteuse de progrès pour nos régions. Il symbolise aussi les projets dont l’Europe a besoin pour soutenir l’économie, l’emploi et la cohésion sociale. Tout en respectant des règles nécessaires de protection de l’environnement »

 

(1) Lire le Livre Blanc
(2) Voir le dossier sur le site de la Commission européenne

(3) Collectif de citoyens engagés en faveur de la création du futur aéroport du Grand-Ouest. Se rendre sur le site des Ailes pour l’Ouest

à lire également

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest