Le SMA n’est pas dupe du double discours des opposants !

Le SMA n’est pas dupe du double discours des opposants !

SUIVEZ-NOUS

Publié le 23 mars 2017

Après avoir les avoir longtemps soutenus et avoir mené de nombreuses actions en commun avec les occupants illégaux, l’ACIPA annonce aujourd’hui se désolidariser de quelques militants hors la loi. Ce n’est qu’un discours, les faits montrent le contraire. L’association continue d’être complice de l’occupation interdite et violente de la zone.

 

 

2017_03_23_Le SMA n'est pas dupe du double discours des opposants !

 

 

L’ACIPA dénonce les récentes actions violentes menées par quelques occupants illégaux et annonce une suspension temporaire de son soutien à ces militants radicaux. Pourtant, elle ne remet pas en cause de manière ferme et définitive l’occupation illégale de la zone ni les actions passées, tout aussi violentes envers les forces de l’ordre, les journalistes ou les experts environnementaux cherchant à mettre en place les premières compensations. Au contraire elle profite de la situation comme le montre le dernier recours juridique des agriculteurs expropriés, énième épisode d’une guérilla juridique. Quelques opposants à l’aéroport du Grand Ouest ont assigné en justice le concessionnaire et l’Etat pour demander la restitution des terres. Ils s’appuient sur une interprétation de la loi puisque la destination de ces terrains n’a pas encore été concrètement affectée à l’usage prévu.

 

 

Le Syndicat Mixte Aéroportuaire (SMA) dénonce ce double discours. Il souligne avec force que ce sont les mêmes associations et opposants qui imposent le blocage du site par la force, empêchent son accès aux maîtres d’ouvrage par la violence, sabotent l’ensemble des mesures de compensation environnementale déjà mises en place et demandent la restitution des terres au prétexte que le chantier n’a pas encore commencé.
Le Syndicat Mixte Aéroportuaire appelle au plus vite à la libération du site et au début des travaux : « ce double discours des opposants qui ont instauré une véritable bataille judiciaire, systématiquement perdue, et soutiennent sans état d’âme le blocage du site avec les occupants illégaux dont ils sont complices est insupportable. Après 178 décisions judiciaires favorables et le vote de 55% des habitants, le temps est à l’action et le début des travaux doit intervenir dès que possible » souligne le SMA.

à lire également

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest