Rhônexpress : le cordon entre Lyon et son aéroport

Rhônexpress : le cordon entre Lyon et son aéroport

SUIVEZ-NOUS

Publié le 3 avril 2017

Dans le cadre des réflexions sur l’accessibilité multimodale au futur aéroport et tout particulièrement en transport en commun, le syndicat mixte s’appuie sur des études mais également sur du benchmark et des visites permettant de bénéficier de retours d’expériences. C’est le cas avec la ligne Rhônexpress entre la gare de la Part Dieu et l’aéroport Lyon Saint-Exupéry.

 

2017_04_03_Rhonexpress le cordon entre Lyon et son aéroport

 

Rhônexpress : une desserte rapide Lyon / aéroport

Depuis une dizaine d’années, le syndicat mixte suit de près cette opération qui s’est concrétisée il y a 7 ans. C’est la première et unique concession ferroviaire en France entre un centre-ville et son aéroport. Le Département du Rhône a souhaité au début des années 2000 mettre en place une desserte rapide, fiable et cadencée entre Lyon et son aéroport. Mise en service à l’été 2010, cette ligne de tram-train (30 mn entre terminus toutes les 15 ou 30 mn, selon les moments de la journée) a la particularité de partager une infrastructure commune avec la ligne T3, le tramway de l’Est lyonnais, sur 15 km. Elle se prolonge ensuite sur une branche dédiée de 7 km, sans arrêt jusqu’à l’aéroport, à partir de la station de Meyzieu ZI.

 

À proximité de cet arrêt, se trouve un dispositif performant de régulation de l’infrastructure commune : un poste de commande commun permettant un échange et un partage d’informations entre deux exploitants et la prise en compte d’enjeux différents entre un service public de transport (urbain) et une offre commerciale d’un service dédié.

 

 

Visite d’une délégation du SMA à Lyon

Le 8 mars dernier, une délégation de techniciens de collectivités et du syndicat mixte s’est rendue à Lyon afin de rencontrer les différents acteurs en charge de cette ligne : le syndicat de transport, le concessionnaire et l’exploitant de l’aéroport. Ce voyage d’études a été l’occasion d’échanges riches et précieux d’informations, de partage de points de vue. Ont été abordés l’historique du projet, le montage institutionnel et juridique, les spécificités liées à l’infrastructure commune, l’exploitation de deux services et systèmes de transport différents, l’évolution du contrat dans le temps, l’adaptation aux changements (d’autorité organisatrice par exemple), l’apport du service d’une navette dédiée pour l’aéroport…

 

Hormis des critiques relatives au prix du billet, le tram-train Rhônexpress semble remplir sa mission en termes de fréquentation (conforme aux estimations), satisfaction clientèle (95 %) et de participation au report modal (49% des passagers combinent transports en commun et tram-train). Du point de vue de l’aéroport, Philippe Bernand, le Président du Directoire des Aéroports de Lyon défend la complémentarité de tous les modes d’accès mais souligne en particulier le rôle joué par le service d’une navette express entre le centre-ville et son aéroport : « concevoir un aéroport sans se préoccuper du lien avec la métropole mère, c’est faire une erreur importante dans la conception du système aéroportuaire ».

à lire également

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest