Plus de 10 000 créations d’emplois avec l’Aéroport du Grand Ouest

Plus de 10 000 créations d’emplois avec l’Aéroport du Grand Ouest

SUIVEZ-NOUS

Publié le 14 septembre 2017

La dynamique économique générée par le nouvel aéroport va accélérer la création d’emplois dans le Grand Ouest, contribuant au rééquilibrage des bassins industriels

 

Annoncée dès l’accession d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République, la priorité du gouvernement d’Edouard Philippe est l’emploi, comme en témoigne la réforme en cours du Code du travail. A l’heure où les parlementaires reprennent leurs travaux en commissions, le Syndicat Mixte Aéroportuaire rappelle l’importance de l’Aéroport du Grand Ouest qui aura un fort impact en matière d’emploi pour la région. De la construction à l’exploitation des nouvelles infrastructures, du réaménagement du site de Nantes Atlantique à l’accompagnement du déploiement du nouvel aéroport, les dernières évaluations du Syndicat Mixte Aéroportuaire confirment que plus de 10 000 emplois seront générés. Cette dynamique va renforcer par ailleurs l’attractivité de l’ensemble du Grand Ouest et permettre le rééquilibrage territorial harmonieux de l’emploi, en libérant du foncier au Sud de la Loire, permettant d’accueillir de nouveaux projets industriels.

 

 

Nouvel aéroport : Plus de 10 000 emplois cumules locaux à vocation pérenne

La construction du nouvel Aéroport du Grand Ouest génèrera plus de 3000 emplois, majoritairement au profit des filières du BTP et des services. C’est une opportunité inespérée pour l’ensemble de la région. L’expérience acquise avec l’observatoire mis en place par Eiffage lors de la construction de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Bretagne – Pays de la Loire montre que ce type de chantier bénéficie très majoritairement aux entreprises locales. Pour construire la ligne LGV Bretagne Pays de la loire par exemple, 80% des 1500 emplois générés ont été pourvus par des travailleurs locaux. Sur le chantier du nouvel aéroport, l’Etat et le concessionnaire se sont engagés à favoriser l’emploi local à travers une charte signée par l’ensemble des partenaires incluant l’Etat, le SMA, Pôle emploi ou encore le Groupement Concession Construction. 

.

 

l'Aéroport du Grand Ouest vu du ciel

 

Dès cette année, le site de Nantes Atlantique va dépasser les 5 millions de passagers. Le développement progressif du trafic va se traduire en développement économique et sur le plan social par des créations d’emplois. Chaque nouveau million de passagers supplémentaires accueillis sur l’Aéroport du Grand Ouest engendrera jusqu’à 800 nouveaux emplois. Avec d’ores et déjà plus de 5 ans d’avance sur le scénario haut de l’enquête publique de 2008, la création d’emplois sera assurément supérieure aux prévisions initiales.

 

 

Réaménagement Nantes-Atlantique

Autres conséquences bénéfiques pour la création d’emploi, le transfert de l’aéroport va offrir un nouveau souffle au site de Nantes Atlantique permettant de développer les capacités d’emplois au sud de l’agglomération nantaise à proximité du pôle industriel autour d’Airbus.

 

Fleuron industriel de la région, le secteur aéronautique emploie déjà 18 000 personnes en Pays de la Loire dont 5000 par Airbus, qui est dans une logique de localisation de ses sous-traitants à proximité de ses usines. Grâce aux espaces libérés soit près de 80 hectares, ce sont 5000 nouveaux emplois industriels qui vont être créés dans le giron d’Airbus et de ses partenaires. Il faut y ajouter 1000 emplois de chercheurs. Avec le déploiement des activités de l’IRT Jules Verne (Institut de Recherche Technologique), 6000 personnes travailleront ainsi dans ce qui est appelé à devenir un pôle d’excellence reposant sur l’alliance de l’industrie, de la R&D et de la formation.

 

« En prenant en compte la construction, l’exploitation, le développement du nouvel aéroport et l’arrivée de nouvelles activités à la place de l’aéroport Nantes Atlantique, la fourchette basse est de plus 10 000 créations d’emplois pérennes dans le bassin. Ces nouvelles infrastructures de transport vont renforcer l’attractivité du Grand Ouest et jouer un rôle de « booster » au plan économique et social. Et ce n’est qu’un début, car les conséquences indirectes à moyen et long terme (tourisme, affaires, industries…) seront encore plus nombreuses. L’emploi dans le Grand Ouest passe par ce projet » estime Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole et Vice-présidente du SMA – Syndicat Mixte Aéroportuaire du Grand Ouest.

 

 

 

Usine Airbus - Daher © Region des Pays de la Loire - Vigouroux-Perspective

Usine Airbus – Daher © Region des Pays de la Loire – Vigouroux-Perspective

 

 

à lire également

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest