La médiation doit rester fidèle aux engagements du Président de la République : assurer le transfert de l’Aéroport du Grand Ouest

La médiation doit rester fidèle aux engagements du Président de la République : assurer le transfert de l’Aéroport du Grand Ouest

SUIVEZ-NOUS

Publié le 8 juin 2017

L’indépendance des médiateurs est indispensable au succès de la médiation. Le SMA demande la mise en retrait de Gérard Feldzer.

Annoncée par le Président de la République le 6 avril dernier sur France 2, la médiation lancée aujourd’hui par le Premier Ministre, Edouard Philippe, a pour objectif de faciliter l’évacuation des occupants illégaux du site. Cette mission était attendue par les collectivités, les acteurs économiques et la population du grand Ouest.

 

Verbatim Macron : je prend l'engagement de faire respecter le vote

 

Le SMA et toutes les collectivités adhérentes se doivent d’être particulièrement vigilantes sur la transparence et l’indépendance des médiateurs. La nomination de Gérard Feldzer n’apporte pas ces garanties indispensables. Son passé d’élu et de militant ainsi que ses prises de positions contre l’Aéroport du Grand Ouest jettent le discrédit sur la médiation avant même qu’elle ne démarre.

 

Sa mise en retrait est un préalable avant la prochaine étape qui était prévue mardi prochain (6 juin) à Matignon avec les collectivités et le Premier Ministre, Edouard Philippe. Cette réunion de travail doit confirmer la feuille de route des médiateurs telle qu’annoncée par le Président de la République qui a chargé son Premier Ministre de sa mise en oeuvre. Il s’agit d’une médiation d’apaisement dans un dossier qui bénéficie du soutien de l’Etat depuis plus de 30 ans. Il est évident qu’on ne reviendra pas sur un dossier solide marqué par 178 décisions de justice favorables et le soutien clair d’une majorité des 500 000 citoyens qui ont participé il y a moins d’un an à la consultation (26 juin 2016).

 

Tweet médiation d'apaisement

 

Cette médiation a pour ambition de faire baisser la pression sur le site de l’Aéroport du Grand Ouest.

 

C’est une nécessité et une urgence dans ce petit périmètre devenue une zone de non droit : automobilistes rackettés, camions détournés et pillés, routes départementales coupées et privatisées,
vigiles agressés, chercheurs molestés, entreprises intimidées et menacées…

 

Au-delà des clivages et étiquettes politiques, toutes les collectivités sont rassemblées pour soutenir l’Aéroport du Grand Ouest et confirment leur souhait de réussite pour cette mission de médiation.

 

L’indépendance des médiateurs est indispensable au succès de la médiation. Le SMA demande la mise en retrait de Gérard Feldzer.

à lire également

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest

Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest